Histoire du bâtiment de la Mairie

Le bâtiment de la Mairie

La maison fut édifiée dans sa forme actuelle en l’an 1765 par la famille Dupiery. Cette maison bourgeoise était sans aucun doute une des belles bâtisses du village non loin du château.

Elle fut vendue le 9 octobre 1811 à Nicolas Driancourt (marchand de dentelles) et Marie Beaucerf . Elle passa ensuite dans les mains de Louis Doutrelaine (officier en retraite) et de sa femme Jeanne le 2 octobre 1820 et elle devint la propriété de Maurice Dabot le 16 mars 1826.

C’est en 1841 que la commune de Mareil en France acheta cette maison à Madame Dabot. Voir ci-joint des extraits de l’acte de vente.
"   Par devant Maître Lechat, Notaire à Villers le Bel
Est comparue
Madame Marie Doize propriétaire veuve de Maurice Dabot
Laquelle a, par ces présentes, vendu .
A la Commune de Mareil , susdit Canton d’Ecouen, ce qui est accepté pour elle par M. Bernard Driancourt, Maire de la dite commune ..
Une Maison Bourgeoise située au dit lieu de Mareil, rue Mont-Guichet, constituant en un rez de chaussée composé d’une anti-chambre, d’une salle à manger ,d’une cuisine,d’un salon et d’un petit salon, un premier étage distribué en chambre à coucher, petite chambre d’ami cabinet de toilette et demi anglaise.
Ce premier étage est surmonté d’un belvédère formant chambre à coucher, deux chambres de domestiques et grenier.
Cave sous la dite maison, resserre au devant avec puits à pompe conduisant les eaux dans la maison et le jardin. .
Prix
La présente vente est faite en outre moyennant le somme de sept mille cinq cents francs que Monsieur Driancourt oblige la commune de Mareil à payer à Madame Dabot .. dans un délai de cinq ans ..."
.

La commune a modifié légèrement la construction pour y transférer la mairie et l’école qui étaient alors installées rue de l’église dans une partie de la propriété du 13 rue de l’église.
Ci-dessous les plans proposés par l’architecte en 1841.

L’école fut installée au rez-de-chaussée et occupait donc l’actuelle salle du conseil et des mariages. On remarquera que curieusement la salle à manger du logement de l’instituteur donne directement dans la salle de classe.

La Mairie fut installée elle au premier étage dans le logement actuel à proximité de la deuxième partie du logement de l’instituteur. Il est vrai qu’à l’époque l’instituteur faisait aussi traditionnellement fonction de secrétaire de mairie.