Un événement à Mareil

Soirée automates

Vendredi 31 mars dernier, nous avons fait découvrir aux mareillois qui  ont bien voulu se déplacer l’univers de Rénato Boaretto : Maître d’art en automates et habitant de notre village depuis des années.

L’après-midi ce sont les classes de l’école Jumentier qui sont venues  rencontrer et discuter avec le maître autour de quelques œuvres, objets et dessins qu’il avait mis à notre disposition. Aux regards que portaient nos écoliers, aucun doute que le sujet faisait mouche, tous se sont plongés avec curiosité dans ce monde pas si éloigné du royaume des jouets et de l’enfance.

En soirée,  le tout public était convié à cette exposition avec, en plus, la projection d’un film dont l’intrigue tournait autour d’un automate. C’est donc avec plaisir que les spectateurs ont pu bavarder avant et après cette diffusion un verre à la main, car les délégués de parents d’élèves s’étaient joint à l’organisation de cet événement.

Encore un grand merci à Renato et à sa femme pour nous avoir permis d’organiser cette belle rencontre.

 

Deuxième journée citoyenne

UNE DEUXIÈME JOURNÉE CITOYENNE  QUI A TENU TOUTES SES PROMESSES

Pour sa seconde édition Mareilloise, notre journée citoyenne fut une réussite à tous les niveaux. Après un premier « galop d’essai » déjà instructif en juin 2015 où une quinzaine de personne avait participé au désherbage du lavoir c’est, plus de quarante cinq habitants qui s’y sont « collés » de près ou de loin cette année. Le nombre croissant  de participants nous a tout d’abord permis de réaliser nos trois chantiers identifiés. 
Les 2 portes de l’église on été repeintes, le lavoir a de nouveau été désherbé et le nouveau chemin du pavillon du belvédère a été tracé de mains de maitres afin d’accéder aux points culminants de notre village.
Mais là n’est pas le seul enseignement à tirer de cette journée. Outre le travail effectué, c’est la mobilisation de citoyens actifs et attachés à l’image de notre village qui est à noter. Cette volonté commune de se préoccuper et de se réapproprier l’espace public, parce que l’on se sent mareillois  et que le vivre ensemble dans cet endroit privilégié à vingt kilomètres de Paris est une chance.
Espérons que le succès de ces actions menées par des habitants motivés et qui se sont ponctuées par un pique-nique convivial à souhait, se rééditera l’année prochaine.